Tatami-head-produit-vert.png
ロゴ Tatami nouvelle Calédonie.png
Art de vivre1.jpg

La Case Kanak et le Tatami Japonais

Des histoires qui se ressemblent

Lieu de vie conviviale

Artdevivre6.jpg
Artdevivre7.jpg

Le coin tatami, comme la case Kanak, est un lieu de vie familiale.

On s’y réunit pour raconter des histoires, 

faire des siestes, manger, dormir…

Artdevivre18.jpg

Le nombre de places est moins limité qu’avec les canapés ou les chaises.

La distance entre la famille et les amis est ainsi réduite. De quoi installer une ambiance chaleureuse. 

Artdevivre8.jpg

Il apporte un grand confort. Parfait pour s’allonger et étirer les jambes. Des gestes qui font du bien dans la vie courante !

Les tatamis sont aussi très agréables au touché et rendent le contact avec le sol bien plus doux.

Artdevivre9.jpg

Donne une impression d’espace. 

Le fait de s’assoir parterre, avec un regard plus bas, donne une autre perspective. Tout semble plus grand.

Artdevivre10.jpg

Ils régulent la température ambiante de l’espace. 

En été ils absorbent l’humidité et refroidissent une pièce.

En hiver, ils conservent la chaleur.

Artdevivre11.jpg

Ils ont le pouvoir absorber les bruits. 

L’espace devient ainsi un lieu silencieux et agréable.

Artdevivre12.jpg

Le Respect

Artdevivre2.jpg

Le tatami était considéré comme un signe de pouvoir et utilisé par la famille impériale. L’emblème de la famille était brodé sur les côtés de chaque Tatami, sur laquelle il ne fallait pas marché en signe du respect. A notre époque, le protocole est moins strict mais il faut quand même enlever les chaussures et les chassons pour marcher dessus.

Artdevivre3.jpg
Artdevivre4.jpg

Avec la flèche faitière en son sommet, la grande case est également un signe de pouvoir. Celui de la grande chefferie. C’est un espace sacré dans lequel on entre en se courbant, en signe de respect. La flèche faitière, taillée dans une pièce de bois d'un seul tenant, est l'un des éléments les plus représentatifs de la culture kanak.

Autre ressemblance

Artdevivre13.jpg
Artdevivre14.jpg

Chez les Kanak de Nouvelle-Calédonie, comme chez les Japonais, la culture d’offrir et de recevoir possède des similitudes.

Chez les Kanak, elle est principalement représentée par ce qu’on appelle la COUTUME. Chez les japonais, elle est représentée par le TEMIYAGE du côté de celui qui offre et l’OMOTENASHI du  côté de celui qui reçoit. 

OMOTENASHI définit l’hospitalité à la japonaise. Il a pour objectif de créer une atmosphère agréable pour l'invité, à lui montrer une bienveillance désintéressée et à devancer ses désirs.  

Rectangle.jpg
s-tym_空白.png

© s-tym franco-japan・2007-2021